Poisson maigre ou poisson gras : quelles différences ?

On différencie souvent les poissons maigres des poissons dits « gras », mais quelle est vraiment la différence ? Quels sont les poissons maigres et les poissons gras ? Quelles quantités faut-il consommer ? Findus vous dit tout ce qu’il faut savoir.

Poisson maigre ou poisson gras : quelles différences ?

Le terme de poisson gras peut parfois faire peur – en particulier si on fait attention à son poids. En réalité, les poissons qui entrent dans cette catégorie ne sont pas si gras que ça. Mais alors, pourquoi les appellent-on « poissons gras » ? Tout simplement parce qu’ils contiennent davantage de lipides que les poissons maigres. En effet, les poissons gras contiennent plus de 2% de lipides, tandis que l’apport calorique des poissons maigres est généralement inférieur à 2% ou 1% de lipides[1].

Mais pas question de ne manger que des poissons maigres et de bannir les poissons gras pour autant ! En effet, ces derniers sont sources de vitamine D[2] et d’acides gras polyinsaturés dont les célèbres oméga-3[3]. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles le Programme National Nutrition Santé encourage leur consommation[4]. La bonne fréquence ? Consommez un poisson maigre et un poisson gras par semaine[5].

Quels sont les poissons maigres et les poissons gras ?

L’agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail a dressé une liste des poissons maigres et des poissons gras, en se basant sur leur teneur en lipides et en oméga-3[6].

Dans la liste de poissons maigres, on retrouve le colin, le cabillaud, le merlan, le lieu noir, le merlu blanc mais aussi la sole, la raie ou encore la lotte et la limande.

Les poissons gras, quant à eux, sont classés en deux sous-catégories : les poissons gras à forte de teneur en oméga-3 (supérieure à 3g pour 100g) tels que le saumon (en particulier les espèces sauvages), la sardine, le maquereau, le hareng ou encore la truite fumée ; et les poissons gras à teneur moyenne en oméga-3 (autour de 1,4g pour 100g) comme le rouget, les anchois, l’éperlan, le bar, la truite ou la dorade.

Maintenant que vous savez tout sur les différences entre poissons maigres et poissons gras, il ne vous reste plus qu’à les cuisiner ! Retrouvez toutes nos idées recettes sur notre site.